Les Villeneuve

Ce blog est pour moi une grande étape. C’est mon premier article. Je n’ai jamais été aussi peureux de publier des photos. Pourquoi? Parce qu’elles sont ce que ma clientèle m’a toujours reproché; assumé, sincère, sans aucune retouche esthétique et sombre. Plus je m’accomplissais en tant qu’artiste, plus les échecs professionnels étaient présents. Nous avons un désir profond d’être à notre meilleur sur une photo en délaissant tout le reste. C’est comprenable, nous sommes constamment exposés à la retouche photo et la « perfection ». Je l’ai compris la fois ou j’ai consulté un magazine masculin et qu’ensuite, je me suis trouvé laid. Eurk hen? Moi ça ne me tente pas de vivre avec ce sentiment alors je dis assez! Je ne pense pas changer le monde, mais ici ce ne sera que du vrai, de belles histoires et de beaux humains.

C’est ironique, j’ai annoncé il y a peu de temps que j’abandonnais les photos de familles et voilà que c’est mon premier sujet. C’était tout juste avant Noël, avec Mylène, une amie de la famille, avec sa famille. Je ne suis pas à l’aise avec les enfants et je ne serais pas expliquer pourquoi, mais avec ceux de Mylène et François il y a un « match » naturel. Let’s go en pyjama, on profite du moment et on oubli le ménage et la performance! Pour la première fois en 4 ans, j’ai réalisé une vraie séance famille comme je les aime. Demandez donc aux enfants s’ils ont aimé ça? Je pense que les photos parlent d’elle même.

Simon Emond

La photographie documentaire me permet de raconter, de militer et surtout de poser des questions. Je m’inspire d’une rencontre sincère, aussi enveloppante soit-elle, afin de créer un univers brut, intemporel et qui parle de lui-même. Le noir et blanc assumé reste pour moi la meilleure façon de revenir à l’essentiel, au vrai.

12 commentaires

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *