Josée

Je photographie Josée depuis 6 ans, je crois. On a pas mal tout essayé ensemble, mais cette fois-là, c’était mystérieux. Je ne sais pas si c’est la confiance, mais elle a complètement lâché prise et je trouve ça tellement beau. C’est beau parce qu’on n’est pas du tout dans le côté superficiel et « parfait » des séances boudoirs. Sans me l’avoir dit directement, je sais que ce n’est pas sa séance préférée. Sans doute parce qu’il n’y jamais eu autant de vérité dans son regard et que c’est dur à assumer. Je vous laisse découvrir la sensualité d’une femme atypique et assumée. Peut-être reconnaîtrez-vous l’endroit où les photos ont été prises…

Simon Emond

La photographie documentaire me permet de raconter, de militer et surtout de poser des questions. Je m’inspire d’une rencontre sincère, aussi enveloppante soit-elle, afin de créer un univers brut, intemporel et qui parle de lui-même. Le noir et blanc assumé reste pour moi la meilleure façon de revenir à l’essentiel, au vrai.

4 commentaires

Répondre à Jean-Marc G. Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *