Simon Emond (iel) est un·e photographe né·e au Canada. C’est à Métabetchouan, une petite localité riveraine du Québec, qu’iel vit. La première exposition individuelle de Simon a eu lieu à la fin de l’année 2017, lorsqu’iel a exposé Portrait à la fois en salle et dans la rue. En 2019, iel revient avec Noir sirène en transplantant des paysages norvégiens sur le territoire où iel habite, puis avec Soleil invaincu, une série captée durant la nuit de Noël. Depuis, iel a reçu plusieurs bourses, prix et distinctions nationales et internationales, a exposé au Canada et en Allemagne, puis exposera bientôt au Portugal et au Danemark.

En 2020, iel a copublié Rebâtir le ciel, une œuvre photo-littéraire maintes fois récompensée, qui explore la nuit avec la communauté queer habitant loin des grands centres urbains. Récemment, avec Jeanne Dark, iel a été choisi en liste préliminaire au Young Portfolio par l’institution japonaise Kiyosato Museum of Photographic Arts. Ce corpus d’œuvres s’intéresse à son rapport sensible à la noyade et au silence. Présentement, iel travail à l’implantation d’une installation photographique in situ au parc national de la Pointe-Taillon au Québec.

Le plus souvent, le travail de Simon s’éloigne de la référence au réel entretenue par le médium photographique – laissant plus d’espace à un langage plastique créé avec ses propres interventions numériques puis mis en matière par l’impression. Ainsi, ses œuvres sont le résultat d’explorations faites avec les logiciels de post-production, où le travail avec les différents réglages de luminosité contribue à une mutation de l’image. Les photographies numériques, réalisées sur le terrain, vont ainsi au-delà du sujet et de la situation captés par l’appareil. L’œuvre imprimée est l’incarnation finale de son travail.

 

Expositions en cours

-Rebâtir le ciel, Centre Bang, Saguenay, Canada
-Rebâtir le ciel, Queer Festival Heidelberg, Allemagne

Contact
Instagram

Œuvres disponibles:
Galerie La Fonte

Cv