Expositions

1/5
Info

Rebâtir le ciel : objets en révolution

Réalisée en duo avec Michel Lemelin, cette exposition-vente s’est tenue au centre Arprim de Montréal pour le premier anniversaire du lancement de Rebâtir le ciel. Dans une ambiance qui rappelle celle de la publication, Michel et moi avons habité la petite salle en mettant en relation l’œuvre avec différents éléments du même univers.

Comme nous avons su, au cours des derniers siècles, transformer notre conception du ciel, nous devons aujourd’hui reconstruire notre façon de lire, d’entendre, de voir et d’accepter l’identité, le genre et le désir humains. Plus aucune forme binaire ni restrictive ne doit les contenir, les exclure, les oppresser : l’heure est venue de Rebâtir le ciel, et ce travail, en célébrant la diversité humaine, mais aussi en révélant ses souffrances et en redéfinissant ses contours, est une invitation faite à toutes les personnes à se reconnaître doucement ou à enfin (se) comprendre.

Publié à compte d’auteurice, Rebâtir le ciel est une création protéiforme, faite de littérature et de photographie, ne souhaitant se définir ni par un ni par l’autre, mais plutôt comme un objet d’art iconoclaste et aventurier, ouvert et utile, documentaire et d’invention. Il est à vivre comme une œuvre de beauté et de douleur, fruit de l’écoute patiente et transformatrice de ses deux créateurices. Rebâtir le ciel ouvre tous les possibles si seulement on accepte d’en ouvrir les pages ; on aimerait qu’il provoque un tollé, on l’espère nourriture d’une grande révolution.

2021

 

De droite à gauche

Rebâtir le ciel, Simon Emond et Michel Lemelin, 2020
64 pages 16×12″+ 32 pages intercalées 14×6″
Photographies numériques
Impression offset noir et blanc
Textes en français, atikamekw et nehlueun
Reliure brochée à cheval
Enveloppe plastique avec sérigraphie

Doubles-pages débrochées de Rebâtir le ciel
Photographies numériques
Impressions offset noir et blanc sur papier 160m
24×16″

Rebâtir le ciel 09, Simon Emond, 2019
Photographie numérique
Impression jet d’encre sur papier coton
44×32″

Rebâtir le ciel 18, Simon Emond, 2020
Photographie numérique
Impression jet d’encre sur papier coton
Tirée de l’édition mécène de Rebâtir le ciel
15×11″

Brooklyn, Michel Lemelin, 2020
Texte débossé sur Neenah Letterpress
Tirée de l’édition mécène de Rebâtir le ciel
11×15″

Scénographie : Simon Emond